Fatigué de faire de l'Agilité dans un contexte Rigide

Bonjour à tous,
Je vous partage un ras-le-bol du moment. Je ne cesse de me battre avec une personne de l’organisation qui bien qu’ayant mis en place l’utilisation de la méthodo Scrum avec tout ce qui va bien, passe son temps à piloter l’ensemble des activités par du planning et des contraintes budgétaires. Bon ce sont des contraintes d’Entreprise qu’il nous faut accepter, ok. mais ce matin il me reproche de laisser une équipe changer l’horaire de son Dstum de 15 minutes plus tard. L’équipe souhaitait en effet pouvoir se remettre dans les sujets, d’observer les tests auto de la veille et de pouvoir avoir un Dstum plus éveillé et plus opérationnel. Je trouvais ça bien, en tout cas à expérimenter ! Or, ça dérange… on passe d’un Daily de 9h00 à 9h15 à une séance de 9h30 à 9h45. Et vous comprenez… ça veut dire que les devs ne travaillent qu’à partir de 9h45 ou on les coupe dans leur élan en début de journée… Je ne comprends pas cette attitude. A de multiples occasions, les équipes sont dérangées pour de l’analyse, prise en charge d’incidents, chiffrages… Alors pourquoi cette réflexion ! Manque de confiance envers les équipes ? je ne comprends pas… Qu’en pensez-vous, je suis en tort ?

Déjà, de un : non, tu n’es pas en tort. Expérimenter fait partie de la vie d’une équipe. Une équipe qui n’expérimente pas, c’est comme un encéphalogramme plat.

Par contre, ce qui m’importe là maintenant, c’est pour toi : je sens par ton message un appel à l’aide fort. Quelles protections peux-tu te donner pour toi ?

Je ne sais pas s’il faut que tu cherches le « pourquoi ». Les personnes sont comme elles sont par rapport à leur passé et leur environnement. Si cette personne veut tout contrôler, c’est son problème.
Et de ton côté, tu as eu raison de défendre l’équipe. Et il a aussi, de son point de vue, raison de s’interroger (pas forcément de râler, par contre…)

Personnellement j’irais caler un point avec lui pour comprendre ses besoins, ce qui le dérange réellement, bref créer un minimum de confiance avec lui avant d’avancer plus loin.
Et pourquoi pas faire ce qu’on appelle un 180°, changer de stratégie quoi : plutôt que de râler, de lui dire « merci pour ton feedback, c’est important pour nous ».
Après je n’ai pas tout le contexte, faudrait un entretien de coaching pour mieux comprendre toute la situation et voir comment en sortir ^^

1 « J'aime »

Je pense que je perds parfois patience et d’envie d’emphatie. Ces « petits pouvoirs » m’exaspèrent surtout dans un contexte qui « roule » où les équipes fonctionnent bien et font leur possible pour répondre à toutes les exigences. Mais tu as raison, il me faut comprendre ce qui se cache derrière, et ce premier échange n’a pas suffit pour le comprendre…

1 « J'aime »

Bonjour Laurent,
je rejoins Benjamin, il faut creuser le pourquoi.
je ferais même le point avec l’équipe entière et la personne concernée.
si cette personne « ose » dire devant tout le monde qu’il n’a pas confiance, cela marquera les esprits et un signal fort.

pour aller plus loin, est ce que vous avez des métriques ? pour montrer votre vélocité, prédictibilité ?
cela pourrait permettre de montrer que si la vélocité baisse, la pratique testée ou l’organisation testée n’est pas optimale et inversement, ça peut rassurer quelqu’un qui a un doute.

ça s’est fait pour le télétravail, montrer qu’on est aussi si ce n’est plus efficace à la maison que sur site. enfin, pas tous les jours.

Oui on a tout ce qu’il faut et ces métriques sont bonnes. Je pense savoir que sa réaction est liée à une mauvaise aventure avec une équipe précédente. Mais ce qui me gêne le plus, c’est que finalement on ne laisse pas tant que ça de liberté aux équipes. Il y a toujours un « CADRE »… Je doute que les mentalités changent un jour.

le CADRE tu l’auras toujours
par contre, ton point n’est pas un élément de cadre, l’horaire du DSM n’a pas de raison d’être dans un cadre de n’importe quelle société que ce soit

quand quelqu’un regarde la montre, je dis toujours que quand t’as pas de compétence, il ne te reste que ça, les horaires de présences, les horaires de réunions, etc.