Inclure des indépendants dans l'équipe

Hello la communauté !

J’aimerais votre avis sur un sujet qui me dépasse actuellement et j’aimerais vos avis éclairés :slight_smile:

Lorsqu’on parle de Scrum team, ça sous-entend qu’on parle d’un groupe de personnes qui se regroupent pour travailler sur un sujet commun. On admet que ces personnes s’allient autour d’un objectif et font tout leur possible pour l’atteindre.

Dans le cadre d’une entreprise, le cadre est relativement simple à poser car tout le monde est salarié, tout le monde dans le même bateau et lors du planning il suffit d’un regard sur le calendrier et sur les congés pour adapter le plan du sprint.

Mais comment faire lorsque l’on travaille avec des indépendants ? Car eux ont d’autres clients, et ce n’est pas chose aisée que de les embarquer autant que des salariés.

Est-ce qu’il faut les considérer comme des experts qui viennent apporter leur expertise sur des missions bien précises ? Est-ce qu’on les considère comme des membres à part entière, bien qu’ils ne peuvent allouer que la moitié de leur temps avec nous ?

Et question annexe… comment contractualiser le tout ? Est-ce qu’ils doivent nous dire « je vous alloue 3 jours de ma semaine et je facturerai ces jours peu importe ce qu’on fera de ce temps ? ». Est-ce qu’on reste avec eux sur du « seul le temps passé avec l’équipe est facturé » ?

J’aurai tendance à pousser pour qu’on s’aligne sur une enveloppe par sprint, peu importe ce qu’ils vont faire (comme on le fait avec les salariés au final), mais j’aimerai bien votre avis

Et bref, est-ce que vous avez déjà bossé avec des équipes ayant des situation professionnelles mixtes ? Comment vous gérez les contrats pour que les indépendants puissent s’engager autant que les salariés ?

Scrum est clairement pensé pour une structure d’équipe stable avec des personnes dédiées au produit.

Mon expérience personnelle montre que quand la composition de l’équipe varie trop d’un sprint à l’autre, c’est une catastrophe (vraiment). Quand les membres de l’équipe sont dans plusieurs équipes, les changements de contexte sont couteux intellectuellement. Ne faites pas ça !

Du point de vue de l’équipe, ce qui compte c’est la régularité et l’aptitude à maximiser les jours où tout le monde travaille sur le produit. Donc tant que le gros de l’équipe est à 100%, c’est pas trop compliqué d’avoir un presta à temps partiel pour compléter. En revanche, ça peut vite coincer si cette personne à une compétence critique pour l’équipe. Il est très important de mettre rapidement une stratégie pour diffuser l’expertise et gagner en résilience, car il y a fort à parier qu’un jour où l’autre on en aura besoin pile le jour où ce presta n’est pas disponible.

La contractualisation est encore une autre paire de manches.
Le plus simple c’est effectivement un engagement sur un volume horaire par sprint.

2 « J'aime »